Un weekend à Boston + festival de fermentation 

Quand on y pense deux secondes, se rendre à Boston prend moins de temps que d’aller à Toronto, et pourtant la seconde est dans le même pays. Une fois le poste frontalier de Saint-Armand passé, le chemin est assez simple : rouler sur le 89 jusqu’au bout pour ensuite embarquer sur la 93 qui éventuellement se rendra d’elle-même à Boston. Il n’y a pas plus « short and sweet » comme dirait ma grand-mère.

C’est donc un vendredi, en milieu d’après-midi, qu’on a décidé de prendre la route en direction de Boston. Sûrement pas la meilleure idée du siècle quand on considère tous ceux et celles qui décident eux aussi de partir passer le weekend de l’autre côté de la frontière. Mais bon, à part un peu d’attente au poste frontalier, nous sommes arrivés à destination tard en soirée. Le vrai weekend d’orgie allait commencer le lendemain jusqu’au dimanche soir.

Nous avons eu la chance d’avoir une hôte hors pair pour nous faire découvrir Boston, autant sur le plan bouffe qu’historique. Un weekend n’est sûrement pas suffisant pour découvrir toutes les options véganes de la ville, mais juste assez pour nous donner le goût d’y revenir…surtout quand on sait qu’un By Chloe est sur le point d’y faire son ouverture dans les semaines à venir! Bref, je te propose ici qu’un tout petit résumé de notre weekend là-bas (avec tout plein de photos) pis je m’excuse à l’avance si jamais ça te donne le goût illico de partir en roadtrip pour Boston le weekend prochain! Parce que moi, j’ai déjà hâte d’y retourner pour écrire une seconde partie à cet article!

*** Vous pouvez trouver les autres photos de mon mini séjour à Boston sur IG avec le tag #odilejpxboston si ça vous dit!

True Bistro, Somerville

Bistro en semaine, l’endroit possède également un menu brunch le weekend. Et aux dires de notre hôte, le brunch vaut mille fois le menu de soirée, surtout côté quantité-prix. Une chance pour nous, car c’est au brunch que nous avons goûté. Et ça valait vraiment le détour! Pour à peine un peu plus de 40$US, nous avons eu quatre bonnes assiettes.

J’y suis allée pour le très américain « chick’n & waffle » avec un délicieux tofu frit et un sirop d’agave au chili (pas le meilleur « fried chick’n auquel j’ai goûté, mais un excellent!). Le boyfriend a préféré le crêpe mince pliée au bleuets avec une généreuse portion de crème glacée lavande et bleuet de la marque locale FoMu. Cette crème glacée est géniale et j’en parle plus loin dans l’article.

Mon amie Élodie a quant à elle pris l’assiette de tofu bénédictine servi sur un biscuit style scone salé et un à côté de pain au levain. Notre hôte Dana a de son côté opté pour un des trois choix (!!!) de tofu scramble offert sur le menu (mais je ne me rappelle plus lequel…).

Georgetown cupackes, Back Bay (Boston)

Comme le nom l’indique, Georgetown Cupcakes est une vraie petite usine à cupackes. Malheureusement pour nous les véganes, les choix y sont plutôt limités et se résument à deux seuls cupackes en alternance : Carrot cake et apple cinnamon. Lors de notre passage, nous avons eu droit au premier.

Contrairement à la plupart des pâtisseries du genre, les cupackes de Georgetown ont un crémage hyper léger et doux, aucunement dur, lourd et hyper sucré. Et ça fait agréablement du bien, surtout quand on n’est pas hyper fan de cupcakes comme moi. J’y retournerais bien juste pour avoir la chance de goûter au second cupacke vegan!

Pendant que vous êtes dans le coin, profitez s’en pour aller faire un tour du côté du Boston Public Garden (et voir la famille de petits canards) et de Beacon Hill pour faire les boutiques!

Whole Heart Provisions + FoMu, Allston (Boston)

Pour clore notre samedi, nous sommes allés souper chez Whole Heart Provisions (WHP). Ce qui est vraiment génial, c’est que la très populaire crémerie FoMu se trouve juste à côté, à deux portes seulement.

Le menu de WHP est composé d’une série de « bols », tous légèrement différents les uns des autres mais élaborés selon la même formule : un grain, une verdure, des légumes, une protéine. Il est aussi possible de composer son propre bol. Si vous cherchez une place où manger santé, c’est votre resto! Toutefois, l’endroit n’est pas très grand et, aux dires de notre hôtesse, il est préférable de ne pas arriver trop tard si on souhaite manger sur place. À cela s’ajoute l’utilisation de couverts en carton et/ou en plastique seulement, ce qui est un peu décevant pour tout dire, surtout si vous cherchez autant que possible à encourager un mode de vie zéro-déchet.

dsc01481.jpg
Du kombucha de la marque Aqua Vitea est disponible en fût chez WHP. Il est aussi possible de les mixer avec des jus frais et d’en faire des « mocktails » plus qu’intéressants.

Si vous n’avez qu’un seul endroit à visiter à Boston, c’est très certainement FoMu! Leur crème glacée est juste « out of this world »! Et ce n’est pas pour rien que plusieurs restos de la région utilisent également leur crème glacée, comme True Bistro ou encore Veggie Galazy.

Les crèmes glacées FoMu sont faites à base de lait de coco. En plus de leur saveurs « signatures », certaines saveurs sont en rotation au fil de l’année. À celles-ci s’ajoute une poignée de saveur offertes en édition limitée seulement. Lors de mon passage, j’y suis allée pour deux boules en édition limitée : la Blueberry Shortbread et la Bourbon Peach Crisp, sur cornet gaufré (voir la photo). Ça coulait de partout, mais c’était beaucoup trop bon (à s’en lécher les doigts!!!) D’autres saveurs me faisaient également de l’oeil, comme la S’mores ou encore celle à l’avocat (avec de la lime), mais mon estomac n’en aurait pas pris davantage! La prochaine fois que j’irai à Boston, un passage s’oblige chez FoMu!

PS: Dans le même secteur que FoMu et WHP, vous trouverez également d’autres petits restos qui offrent des options végétaliennes, dont Grasshooper et Roxy’s Grilled Cheese & Burgers. Le premier, de type asiatique, n’est supposément pas le meilleur resto végane en ville aux dires de notre hôte. Le second offre quelques choix de grilled cheese véganes (clairement indiqués sur le menu).

Boston Public Market : Union Square Donuts et le Boston Fermentation Festival

La raison initiale de mon voyage à Boston était d’assister au festival de fermentation de Boston, le dimanche 28 août. Le festival avait lieu sur le site du marché public de Boston (Boston Public Market), en plein coeur de la ville.

L’événement, organisé par le collectif Boston Ferments, rassemblait pour sa quatrième édition plusieurs amateurs, professionnels et producteurs de fermentation le temps d’une journée. Entre quelques ateliers et conférences, j’ai ainsi eu la chance de goûter à de nombreux nouveaux produits qui, malheureusement pour moi, ne sont disponibles qu’aux États-Unis, et parfois même qu’au Massachusetts. N’empêche, l’événement m’aura permis de rencontrer plusieurs autres passionnés de fermentation, mais également de voir le potentiel d’un tel événement à Montréal. Honnêment, ça serait-tu pas génial un festival du genre à Montréal?

La table #krautmob du festival de fermentation de Boston

Parmi les différentes activités du festival, quelques-unes ont davantage retenu mon attention, dont le #krautmob, la « culture sharing table » et le Popup Pickle Picnic. La #krautmob était dans les faits un mini cours éclair et informel offert à tous pour apprendre l’art de la choucroute : une montagne de légumes, du sel, des épices, quelques planches à découper, râpes et couteaux et plusieurs boîtes de pots massons prêts à être remplis de choucroute. Quelques « professeurs » encadraient l’activité en donnant des conseils et des trucs. Le côté très informel rendait l’activité vraiment décontractée et ouverte à tous et à toutes, peu importe notre background en matière de fermentation. La « culture sharing table », de son côté, permettait à tous de partager ses cultures avec la communauté, ou encore d’en récupérer gratuitement (ex : scoby à kombucha, levain, grains de kéfir, etc.). Quant au Popup Pickle Picnic, il s’agissait d’un pique-nique de style « potluck » où tous les participants apportaient une fermentation à partager, tout en partageant avec les autres ses connaissances et les étapes derrière celle-ci. Bien que le concept semblait vraiment intéressant sur papier, dans les faits, peu de gens s’y sont présentés (malheureusement). N’empêche, je me dis qu’il y a là de quoi de vraiment intéressant!

Mais le marché public de Boston vaut lui aussi un petit détour si vous être de passage dans la ville, festival ou pas. Tout n’y est pas végane, mais vous y trouverez plusieurs produits/producteurs locaux (fermes locales, cafés, boutiques de thés et d’épices, comptoirs de pâtes fraiches, fromageries, etc.). C’est un peu comme un mini marché Jean-Talon, mais complètement intérieur. L’ambiance y est vraiment chaleureuse.

L’ÉNORME (et oh! combien satisfaisant!) beigne de chez Union Square Donuts!

Lors de notre passage, j’avais un petit creux et j’ai profité de la présence de Union Square Donuts pour me prendre un petit beigne (la photo ^). Les beignes sont produits à leur boutique principale (située dans Somerville), mais ils ont également un comptoir à l’intérieur du marché public. Ils n’ont toutefois qu’une seule option végane à leur comptoir (ils en ont davantage à leur boutique principale), mais je vous garantis qu’il en valait la peine (et il était énorme!)

Cuong’s Vegan Sandwiches, Chinatown (My Thai Vegan Cafe)

Du marché public, le Chinatown de Boston se trouve à une quinzaine de minutes de marche seulement, ce qui en fait l’endroit parfait pour y attraper un lunch sur le pouce. Lors de notre passage pour le festival de fermentation, nous avons opté pour Cuong’s Vegan, une petite sandwicherie vietnamienne qui offre des bahn mi (tous véganes) pour quelques dollars seulement. L’endroit me faisait beaucoup pensé au Petit Marché Végé à Montréal, tout près du marché Jean-Talon. Ce n’est peut-être pas le repas le plus fancy du monde, mais qualité-prix, c’est assez difficile à battre (et ça remplit un trou!)

Un des sandwiches véganes offerts chez Cuong’s Vegan

À l’étage juste au-dessus se trouve le restaurant My Thai Vegan Cafe. Le café et la sandwicherie appartiennent au même propriétaire. Nous n’avons pas eu la chance d’y manger, mais de l’avis de notre hôte, l’endroit est une excellente option si vous vous trouvez dans le coin. Contrairement à la sandwicherie, vous y trouverez une carte plus élaborée, mais toujours aussi abordable. L’endroit est définitivement sur ma liste pour mon prochain voyage à Boston.

 

Les trois mousquetaires : Dana (notre hôte), Élodie et mon copain Alexis

Veggie Galaxy, Cambridge

Finalement, mais non le moindre, parlons de Veggie Galaxy! Juste avant notre départ de Boston, nous avons décidé de faire le plein d’énergie là-bas et nous n’aurions pas pu mieux choisir! L’endroit possède le parfait décor d’un « dinner » à l’américaine (style Back to the Future, tu vois?), mais également le menu qui vient avec! Fac si tu veux manger du pain doré à 19h (comme ce que mon copain à fait!), c’est définitivement l’endroit idéal, car leur section déjeuner est offerte à toute heure de la journée! Mais tu trouveras également au menu d’excellents burgers et sandwichs, une longue liste de breuvages (dont des milkshake et des floats faits avec la fameuse crème glacée FoMu!) et tous pleins de desserts (le présentoir tournant de desserts à l’entrée vaut à lui seul le détour!). Contrairement mon glouton de chum (et ses french toasts fourrées!), j’y suis allée pour le black bean burger…avec du mac’n’cheese dedans! C’était débilement bon!

Veggie Galaxy est végétarien, mais super vegan-friendly. En fait, pratiquement tout (ou presque) peut être véganisé sur demande. À cela s’ajoute le fait que l’ensemble des desserts sont 100% véganes, de même que les boissons. Si vous voyez les termes « oeufs » ou « fromage » sur le menu, sachez que vous pouvez respectivement les faire remplacer par du tofu scramble et du fauxmage!

 

lrg_dsc01689-02.jpeg
Sans être totalement décevants, les desserts que nous avons pris (et partagés!) étaient moins bons qu’à l’habitude selon notre hôte Dana. Supposément que la cuisinière qui s’en occupe était nouvelle… Avec de la chance, les desserts sont sûrement meilleurs maintenant.

Bref, ces deux jours passés à Boston furent extraordinaires, mais très certainement trop rapides à mon goût (et pour mon estomac hihi!) Mais puisque Boston est à 5 heures de route seulement de Montréal, j’ai comme l’impression qu’un autre petit roadtrip s’imposera dans pas trop long. De quoi satisfaire mon envie de FoMu et de Veggie Galaxy!

Advertisements

3 réflexions sur “Un weekend à Boston + festival de fermentation 

  1. Ah! Je rêve encore de FoMu et de Veggie Galaxy, mes coups de coeur lorsque je suis allée à Boston. J’avais aussi beaucoup aimé Veggie Planet, mais c’est fermé maintenant. Quand j’y suis allée il y a trois ans, c’était Root qui occupait le local de Whole Heart Provisions. Merci de nous faire voyager avec ce billet =)

    J’aime

    1. Oui, on nous a dit que WHP était assez récent et qu’il y avait un autre resto vegan friendly avant (même supposement pas aussi bon…). Merci pour tes bons mots! Moi aussi je rêve encore à FoMu, leur ice cream sont tellement folles! Pis là je rêve à By Chloe 😍

      J’aime

  2. Ping : Random |

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s